A

À l’intérieur d’une fourchette (ou d’un intervalle)
Fait référence à la stabilisation du prix d’un titre ou d’un marché.

Acquisition ciblée
Une acquisition qui améliore l’activité de l'acquéreur.

Actif à risque
Fait normalement référence à une action ou à une autre catégorie d’actif comportant un degré de risque similaire ou plus élevé.

Actif réel
Par actif réel, on entend tout élément d’actif tangible comme les biens immobiliers et les marchandises.

Actif sûr
Un actif qui comporte de faibles risques (et qui génère généralement de faibles rendements) qui est plus populaire au cours de périodes de tension sur le marché.

Action privilégiée
Un type de titre de participation dans une société. Les dividendes des actions privilégiées sont généralement versés avant les dividendes des actions ordinaires. Les actionnaires privilégiées sont également remboursés avant les actionnaires ordinaires dans le cas d’une faillite. Contrairement aux actions ordinaires, les actions privilégiées ne confèrent généralement aucun droit de vote.

Action privilégiée à taux fixe rajusté
Un type d’action privilégiée qui verse un dividende à taux fixe jusqu’à la date de rajustement du taux.

Action privilégiée à taux rajusté
Un type d’action privilégiée dont le taux de versement du dividende est rajusté à intervalles réguliers, habituellement tous les cinq ans. À la date de rajustement, l’investisseur peut choisir de fixer le nouveau taux ou de convertir son action en une action privilégiée à taux variable.

Action privilégiée à taux variable
Un type d’action privilégiée qui verse un dividende à un taux variant en tandem avec un taux de référence.

Alpha
Le rendement d’un investissement qui est supérieur au rendement de l’indice de référence.

Analyse technique
Une méthode d’analyse des titres qui se concentre sur les données relatives au prix et au volume de négociation, entre autres données, en vue de faire des prévisions du rendement.

Aplatissement de la courbe de rendement
État de la courbe lorsque les obligations à court et à long termes procurent des taux de rendement similaires et que le fait de détenir des obligations à plus long terme n’est plus aussi avantageux.

Assouplissement quantitatif
Un outil non conventionnel de politique monétaire utilisé par les banques centrales qui consiste à acheter des titres sur le marché libre en vue de contribuer à réduire les taux d’intérêt et de stimuler l’économie.

Atténuation du risque
Le processus qui consiste à réduire les risques au sein d’un portefeuille de placement.


B

BAIIA
Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements d’une société.

Bande of +/- 15 %
Fait référence à la capacité de l’équipe de gestion de portefeuille d’augmenter ou de diminuer la répartition de l’actif de chacun des volets du portefeuille de 15 %.

Banque sensible au bilan
Une banque dont la majorité de ses revenus sont tirés de l’offre de prêts, ou de frais relatifs aux services qui n’exigent pas de capital, comme la vente en gros d’obligations.

Banquiers centraux activistes
Fait référence aux pratiques interventionnistes des responsables d’une banque centrale ayant recours à des outils de politique monétaire conventionnels et non conventionnels en vue d’influencer l’orientation de l’économie.

Bénéfice
Il s’agit du profit ou résultat net d’une société.

Bénéfice déclaré
Bénéfice réel tel que déclaré par une société.

Bénéfice par action (BPA)
Part du bénéfice (profit) attribuable à chaque action ordinaire en circulation de la société.

Bénéfice prévisionnel
Bénéfice projeté ou escompté d’une société quelconque.

Bénéfice sensible au cycle
Fait référence à des sociétés dont les bénéfices ont tendance à s’accroître ou décroître en fonction de l’évolution du cycle économique.

Bénéfices en baisse
Fait référence à une diminution des bénéfices d’une société.

Bénéfices non répartis
Le pourcentage des bénéfices d’une société qui n’est pas versé (ou distribué) aux actionnaires à titre de dividendes.

Bêta
Une mesure de comparaison entre le profil de volatilité d’un titre ou d’un portefeuille et celui du marché dans son ensemble.

Bêta intelligent
Une méthode d’approche de placement qui consiste à élaborer un fonds à partir d’un facteur spécifique, comme la volatilité ou le momentum (des prix).

Billet à taux variable
Un titre de créance qui présente un taux d’intérêt flexible. Le taux d’intérêt suit les variations d’un indice-repère donné ou d’un taux d’intérêt de référence particulier.

Billets du Trésor
Ce sont des instruments de créance émis par le gouvernement des États-Unis dont les taux d’intérêt sont fixes et les échéances varient de un an à 10 ans.

Boîte de style
Une catégorie définie par un style de placement particulier, comme le placement de valeur ou le placement de croissance.

Borne du zéro
Lorsque les taux d’intérêt se situent à zéro ou près de 0 %, les banques centrales n’ont peu ou pas de moyens de réduire davantage les taux d’intérêt afin de stimuler la croissance économique.


C

Capacité excédentaire
Fait référence à une conjoncture dans laquelle la demande globale dans une économie est inférieure au niveau nécessaire pour utiliser pleinement la capacité totale de production de cette économie.

Capital-investissement
Activité consistant à investir dans des actifs détenus par une société fermée, par opposition à des titres cotés en Bourse.

Capitalisation
L’accroissement du potentiel de rendement futur résultant du réinvestissement des rendements courants.

Capitalisation boursière
La valeur totale des actions en circulation d’une société. Peut également faire référence à la valeur totale d’un marché relativement à d’autres marchés.

Capitalisé
Une banque, ou autre institution financière, bien capitalisée signifie qu’elle présente un bon niveau de fonds de roulement relativement à son niveau d’endettement.

Caractère saisonnier
Un phénomène cyclique qui a lieu lorsque des variations (p. ex., variation du prix ou du rendement) se reproduisent avec une certaine régularité au cours des mêmes périodes dans une année civile donnée.

Catégorie d’actif ou marché efficient
On dit qu’un marché, ou une catégorie d’actif, est efficient lorsque tous les renseignements disponibles au public sur les titres dans ce marché ou cette catégorie d’actif sont en évidence dans les prix en cours dans les marchés pour ces titres.

Changement de style de gestion
Lorsqu’un gestionnaire de portefeuille s’écarte de son approche de placement.

Choc mondial
Lorsqu’un gestionnaire de portefeuille s’écarte de son approche de placement.

Clause
Fait référence aux modalités de l’émission d’un titre à taux fixe ou à taux variable.

Coefficient de détermination (R-carré ou R2)
Il permet d’expliquer la proportion de la variance d'un facteur liée à la variance d'un autre facteur; en d’autres termes, à quel point les mouvements d’un facteur peuvent s’expliquer par les fluctuations de l’autre facteur.

Compression des multiples
Une réduction de certains coefficients appliqués à une entreprise.

Comptabilité d’exercice
Une méthode comptable qui enregistre les revenus et les dépenses au moment où ils sont engagés.

Comptabilité de trésorerie
Une méthode comptable qui enregistre les paiements au moment de l’encaissement et les dépenses lors du décaissement.

Compte courant
Un indicateur important de la balance commerciale d’un pays. Lorsque les importations d’un pays excèdent ses exportations, il a un déficit du compte courant. Lorsque les exportations d’un pays excèdent ses importations, il a un surplus du compte courant.

Compte de résultat
Un état décrivant la rentabilité financière d’une entreprise sur une période déterminée.

Contagion
Fait référence à la propagation des effets des conditions défavorables du marché d’une région à l’autre du monde.

Contrats à terme sur les fonds fédéraux
Les prix des contrats à terme sur les fonds fédéraux illustrent les perspectives du marché à l’égard de la probabilité de changement de politique monétaire aux États-Unis. Les participants au marché utilisent ces prix à titre d’indication de la possibilité de modifications apportées au taux d’intérêt par la Réserve fédérale des États-Unis.

Contre-courant
Une méthode d’approche de placement qui va à contre-courant du sentiment global des investisseurs. Cette méthode consiste habituellement à acheter des titres de sociétés d’excellente qualité qui enregistrent un recul temporaire.

Correction technique
Cette expression fait référence à une diminution notable des prix des actifs faisant suite à une période prolongée d’augmentation des prix.

Corrélation
Une mesure de la variation du rendement de deux placements en fonction de l’un de l’autre. Une forte corrélation positive signifie que deux placements se comportent de façon très similaire sur le plan du rendement (lorsqu’un placement augmente, l’autre augmente dans une même proportion, et vice versa), tandis qu’une forte corrélation négative signifie qu’ils se comportent de façon très différente (lorsqu’un placement augmente, l’autre diminue dans une même proportion, et vice versa).

Côté achat
Segment de l’industrie financière qui s’occupe de l’achat des titres. Les fonds communs de placement, les caisses de retraite et les fonds spéculatifs font partie de ce « coté achat » de l’industrie.

Côté vente
Le côté vente de l’industrie financière est composé d’une variété de participants au marché, qui comprend les banques d’investissement et les courtiers en valeurs mobilières.

Coupon
Le taux de coupon (ou taux nominal) est le taux d’intérêt stipulé pour un titre à revenu fixe, exprimé en pourcentage de la valeur nominale du titre en question.

Courbe de rendement
Illustre de manière graphique les taux de rendement et les échéances d’un certain nombre d’obligations à qualité de crédit similaire. Une courbe de rendement normale a une pente ascendante (c.-à-d. que les taux de rendement obligataires augmentent au fur et à mesure que les échéances sont de plus en plus longues). Une courbe de rendement dite plate indique que les taux de rendement des instruments de créance à courte et à longue échéance sont à peu près les mêmes. Une courbe de rendement inversée signifie que les conditions du marché entraînent des taux de rendement plus faibles des instruments de créance à long terme relativement aux taux de rendement des instruments de créance à court terme. Une courbe de rendement inversée s’est révélée être par le passé un indicateur avancé de récession. Le segment à long terme ou l’extrémité longue de la courbe de rendement correspond à la partie de la courbe qui illustre les obligations de plus longue échéance. Le segment à court terme ou l’extrémité courte de la courbe de rendement correspond à la partie de la courbe qui illustre les titres de plus courte échéance.

Courbe de rendement inversée
Une courbe de rendement inversée représente des conditions de marché dans lesquelles les instruments de créance à long terme ont des taux de rendement plus faibles que ceux des instruments de créance à court terme. L’histoire montre qu’une courbe de rendement inversée sert d’indicateur avancé d’une récession.

Courbe de rendement normale
Une courbe de rendement normale représente des conditions de marché dans lesquelles les instruments de créance à long terme possèdent des taux de rendement plus élevés que les instruments de créance à court terme.

Couverture contre le risque de change
Stratégie qu’utilisent certains gestionnaires de portefeuille lorsqu’ils font des placements en devises étrangères. Le but est d’annuler en tout ou en partie les effets des fluctuations des taux de change sur le rendement de placement. Une approche non couverte contre le risque de change est parfois utilisée lorsque le gestionnaire de portefeuille croit que les fluctuations des taux de change profiteront au rendement de placement ou auront un effet neutre à la longue.

Couverture contre la volatilité
Une stratégie d’un gestionnaire de portefeuille qui tente de réduire la volatilité d’une catégorie d’actif au sein du portefeuille au moyen d’une exposition à d’autres catégories d’actif, qui sont non corrélées ou corrélées négativement.

Couverture de change
Un moyen de minimiser le risque de change en ayant recours à des contrats sur produits dérivés dans le cadre desquels les parties sont exposées à des risques de change opposés.

Couverture du risque de crédit
Fait référence à la mesure dans laquelle les éléments d’actif d’une société, s’ils étaient vendus, seraient en mesure de couvrir les dettes de la société.

Créance subordonnée (ou de rang inférieur)
Fait référence aux titres de créance se situant à un rang inférieur par rapport aux autres dans la structure du capital d’une société.

Créances sur cartes de crédit
Un placement dans les futures ventes anticipées par cartes de crédit d’une entreprise à escompte.

Creusement de l’écart
Le rétrécissement de la différence entre les taux de rendement (des écarts) d’obligations ou autres titres à revenu fixe.

Croissance à un prix raisonnable (CAPR)
Un style de placement qui associe des éléments à la fois des styles de placement de valeur et de croissance. Un investisseur adepte du style CAPR est à la recherche de sociétés sous-évaluées qui connaissent une forte croissance.

Croissance organique
Croissance issue d’une amélioration de la productivité ou d’un accroissement du chiffre d’affaires, plutôt que de l’acquisition d’un concurrent par exemple.

Croissance séculaire
Fait référence à une tendance de croissance à long terme.

Cycle de crédit
Un cycle de crédit comprend deux phases – expansion et contraction de l’accès au crédit. Durant l’expansion, les emprunteurs ont facilement accès au crédit, car les taux d’intérêt sont d’ordinaire moins élevés et les emprunteurs doivent se soumettre à des conditions d’admissibilité moins strictes. Durant une contraction, il est plus difficile pour les emprunteurs d’avoir accès au crédit, car les taux d’intérêt sont d’ordinaire plus élevés et les exigences de prêts plus strictes.

Cycle de marché
Un cycle de marché consiste, dans sa totalité, en un sommet, une baisse, un creux et une hausse vers un nouveau sommet.

Cycle économique
Le mouvement à la hausse et à la baisse du produit intérieur brut au fil du temps. Le cycle économique comprend quatre phases principales : expansion, sommet, contraction (récession) et creux.


D

Décarbonisation
S'entend d'un profil de portefeuille à émissions de carbone réduites.

Défaut
Se dit de la situation lorsqu’un émetteur d’obligations manque à ses obligations de payer les intérêts ou de rembourser le capital.

Déficit budgétaire
Fait référence à une situation où les dépenses du gouvernement excèdent ses revenus au cours d’une période donnée.

Dépenses en capital
S’entend des investissements effectués par une société pour développer ses activités.

Désendettement
L’action de rembourser des dettes ou de réduire l’endettement dans le cadre d’une entreprise ou d’un portefeuille de placements.

Désinvestissement
Le montant total de dettes d’un pays envers les prêteurs de l’étranger.

Dette (publique / souveraine) extérieure
S’entend de l’élimination des investissements dans certaines entreprises ayant des caractéristiques particulières.

Dislocation
Une divergence entre le prix d’un titre et sa véritable valeur.

Dispersion
La variance des rendements entre les catégories d’actif les plus et les moins performantes.

Disruption
Une tendance émergente qui vient bouleverser les perspectives voire la viabilité de certaines industries ou certains secteurs traditionnels.

Dividende
Un versement qui peut être effectué aux actionnaires en espèces ou en actions. Les dividendes bénéficient d’un traitement fiscal préférentiel comparativement aux revenus sous forme d’intérêts.

Données fondamentales
Elles font référence aux caractéristiques d’une société (ou d’une économie) qui sont analysées lors de l’évaluation de sa valeur (ou de sa vigueur).

Duration
C’est une mesure de la sensibilité des titres à revenu fixe aux variations des taux d’intérêt. Une duration plus élevée signifie que le placement est plus sensible à la volatilité des taux d’intérêt. Lorsque les taux d’intérêt sont en baisse (en hausse), une duration plus élevée se traduit par une augmentation (diminution) plus grande du prix du titre.


E

EAEO
L’acronyme utilisé pour désigner les pays d’Europe, d’Australasie et d’Extrême-Orient.

Écart
La différence entre le taux de rendement de deux types d’instruments à revenu fixe ou de crédit, exprimée d’ordinaire en pourcentage ou en points de base. Un écart serré indique que la différence entre les taux est faible, alors qu’un écart large indique que cette différence est importante.

Écart absolu
L’écart, c’est-à-dire la différence absolue, entre le taux de rendement de deux obligations.

Écart de crédit
Voir Écart, ci-dessus.

Écart de taux 2/5
La différence entre le taux de rendement d’une obligation d’État à 2 ans et celui d’une obligation d’État à 5 ans d’un pays.

Écart de taux 2/10
La différence entre le taux de rendement d’une obligation d’État à 2 ans et celui d’une obligation d’État à 10 ans d’un pays.

Écart de taux des obligations
La différence entre le taux de rendement de deux types d’obligations, exprimée habituellement en points de pourcentage ou points de base.

Écart-type
Une mesure de volatilité historique et la mesure de risque la plus fréquemment utilisée dans le secteur des placements. En général, plus l’écart-type est élevé, plus le risque lié à un placement est élevé.

Échéance
La période allant jusqu'à l'échéance de remboursement d'un titre à revenu fixe.

Échelonnement d'obligations
Un portefeuille d’obligations avec échelonnement de leurs dates d’échéance, conçu pour fournir un flux de revenu régulier.

Économie des petits boulots
Une tendance de plus en populaire parmi les employeurs qui a pour objet de recruter du personnel à court terme ou à contrat.

Économie dirigée
Un système économique dans le cadre duquel le gouvernement effectue une planification centralisée, au lieu de laisser les forces du marché déterminer les résultats.

Émetteur
Une société ou un gouvernement qui offre des obligations ou des actions sur les marchés publics.

Encaissement des baisses
La proportion de baisse qu’un fonds commun de placement connaît relativement à celle d’un indice de référence.

Encaissement des hausses
La proportion de hausse qu’un fonds commun de placement connaît relativement à celle d’un indice de référence.

Engagement des actionnaires
Fait référence à la pratique qui consiste à avoir recours à son influence à titre d’actionnaire pour encourager les sociétés à se conformer à des normes de responsabilité environnementale et sociale plus élevées.

Entreprise de consommation grand public
Une entreprise qui vend des produits ou des services directement aux consommateurs.

Environmental, social et de gouvernance (ESG)
Certains gestionnaires de portefeuille décident d’investir seulement dans des sociétés ayant adopté des pratiques progressistes sur le plan environnemental, social et de gouvernance.

Évaluation
Une mesure de la valeur d’un placement. Elle est déterminée au moyen de l’analyse de divers facteurs, notamment les états financiers et les statistiques propres au secteur.


F

Fabricant d’équipement d’origine (FEO)
Un fabricant de biens qui sont commercialisés et vendus par une autre entreprise, ou un fabricant de composants des biens (p. ex., pièces d’automobiles, unités de disque dur) qui sont utilisés dans le procédé de fabrication d’une autre entreprise.

Facteur de risque global
Fait référence aux facteurs de risques macroéconomiques.

Facteurs techniques
Fait référence aux données relatives aux prix et aux volumes de négociation, entre autres, qui sont utilisées pour la prévision du rendement des titres ou des marchés.

Faible volatilité
Un placement à faible volatilité présente généralement des variations à la hausse et à la baisse moins prononcées (mesurées en termes d’écart-type) que celles affichées par l’indice de référence.

Faire mieux que l’indice (ou battre, surpasser l’indice)
Un titre, un secteur ou un marché qui enregistre un rendement plus élevé que celui affiché par l’indice de référence, et qui réalise donc une performance supérieure.

Faire moins bien que l’indice
Un titre, un fonds, un secteur ou un marché qui enregistre un rendement plus faible que celui affiché par l’indice de référence, et qui réalise donc une performance inférieure.

Fiducie de placement immobilier (FPI, ou « REIT » en anglais)
Une FPI constitue un titre, souvent négocié sur une Bourse comme une action, qui offre une exposition à des actifs immobiliers.

Flux de capitaux
Fait référence au mouvement des investissements, c’est-à-dire des entrées et sorties de capitaux des marchés.

Flux de trésorerie disponible
Fait référence à la quantité de trésorerie qu’une société génère après avoir pris en compte les dépenses en immobilisations.

Fonds de fonds de couverture
Un fonds d’investissement dont les titres en portefeuille sont des fonds de couverture.

Fonds négocié en Bourse (FNB)
Un fonds négocié en Bourse (FNB) est un titre qui se négocie librement sur un marché boursier, et qui représente un panier sous-jacent de titres (le plus souvent un indice). Le prix d’un FNB est déterminé par l’offre et la demande sur le marché boursier, et non pas par une valeur liquidative quotidienne (comme c’est le cas pour les fonds communs de placement).

Fonds souverain
Un fonds d’investissement détenu par un gouvernement.

Fourchette
Le nombre entier d’un point de pourcentage. Par exemple, une fourchette de 3 % représente toutes les valeurs comprises entre 3,0 % et 3,99 %.

Frais d'acquisition initiaux (FAIN)
Une entente d’achat pour les fonds communs de placement selon laquelle l’investisseur paie au conseiller des frais d’acquisition négociés (un pourcentage du montant investi dans le fonds commun de placement). La société de fonds communs de placement verse au conseiller et à la société du conseiller des commissions de suivi pour l’ensemble des services qu’ils fournissent régulièrement à l’investisseur. Celui-ci ne paie pas la commission directement; le rendement annoncé du fonds s’entend net de frais et intègre déjà ces coûts. Le montant investi est sujet à des frais facturés par la société de fonds communs de placement, dont les frais de gestion des placements.

Frais d'acquisition reportés (FARP)
Une entente d’achat selon laquelle la société de fonds communs de placement prend en charge les frais de commissions à l’acquisition versés au conseiller et à la société de courtage. La société de fonds communs de placement verse aussi au conseiller et à la société du conseiller des commissions de suivi pour l’ensemble des services qu’ils fournissent régulièrement à l’investisseur. Celui-ci ne paie pas la commission directement; le rendement annoncé du fonds s'entend net de frais et intègre déjà ces coûts. Des frais de rachat anticipés s’appliquent si l’investisseur quitte le fonds avant une période déterminée (généralement sept ans). Le montant investi est sujet à des frais facturés par la société de fonds communs de placement, dont les frais de gestion des placements.

Frais d'acquisition réduits (FARD)
Une entente d’achat selon laquelle la société de fonds communs de placement prend en charge les frais de commissions à l’acquisition versés au conseiller et à la société de courtage. La société de fonds communs de placement verse aussi au conseiller et à la société du conseiller des commissions de suivi pour l’ensemble des services qu’ils fournissent régulièrement à l’investisseur. Celui-ci ne paie pas la commission directement; le rendement annoncé du fonds s’entend net de frais et intègre déjà ces coûts. Des frais de rachat anticipés s’appliquent si l’investisseur quitte le fonds avant une période déterminée (généralement trois ans). Le montant investi est sujet à des frais facturés par la société de fonds communs de placement, dont les frais de gestion des placements.

Frontière efficiente
Elle fait référence à des portefeuilles de placement optimaux d’un point de vue théorique qui produisent les rendements les plus élevés par unité de risque pris.

Fuite vers la qualité
La tendance des investisseurs à se tourner vers des actifs sûrs (p. ex., obligations d’État des pays développés) au cours de périodes d’incertitude sur le marché ou de forte volatilité.


G

Gain en capital
Le profit réalisé à la vente d’un titre dont le prix a augmenté depuis la date d’achat du titre.

Gestion active
A recours à la recherche et à l’analyse pour sélectionner des actions ou autres valeurs mobilières dans le but de réaliser un rendement supérieur à celui d’un indice-repère ou de référence donné.

Gestion passive
Une méthode d’approche qui cherche à reproduire le rendement d’un indice de référence.

Grande tendance mondiale
Un thème de placement constituant selon nous un moteur clé des marchés financiers à long terme.

Graphique à points
Représente les prévisions des taux d’intérêt à long terme des membres du comité fédéral d’open market (Federal Open Market Committee [FOMC]) de la Réserve fédérale des États-Unis.


H

Hausse
Les gains réalisés par un investissement.


I

ICE BofAML Option-Adjusted Spread (OAS)
L’écart de taux calculé entre la valeur indicielle OAS (écart corrigé en fonction des clauses optionnelles) de toutes les obligations appartenant à une catégorie de cotation donnée et la courbe de rendement au comptant des obligations du Trésor.

Indicateur avancé
Une mesure de prévision de l’orientation de l’économie.

Indice des directeurs d’achat (Purchasing Managers Index [PMI])
Un indicateur clé de la vigueur du secteur de la fabrication.

Indice des prix à la consommation (IPC)
La principale mesure d’inflation, calculée en suivant les mouvements de prix d’un panier de biens de consommation et de services.

Indice ICE BofAML US High Yield Master II
Indice qui reproduit le rendement des titres de créance de sociétés de qualité inférieure libellés en dollars américains émis sur les marchés publics aux États-Unis.

Indice ISM manufacturier
Mesure de la vigueur du secteur de la fabrication par le biais de divers facteurs, notamment les données sur l’emploi et la production.

Indice VIX
L’indice de volatilité du Chicago Board Options Exchange (CBOE) ou indice VIX, surnommé également l’ « indice de la peur », est une mesure courante de la volatilité globale des marchés des actions.

Inefficient
Un marché ou un actif qui est mal évalué en raison d’un manque relatif d’intérêt ou d’attention de la part des investisseurs.

Inflation cyclique
Une tendance inflationniste temporaire qui est liée à une phase particulière du cycle économique ou à des caractéristiques saisonnières.

Inflation de base
S’entend de l’inflation des prix des articles de consommation des ménages, hors nourriture et énergie

Instrument dérivé
Un instrument financier qui permet à un épargnant d’être exposé à une catégorie d’actif sans pour autant détenir directement des titres de cette catégorie d’actif.

Instruments liquides non traditionnels
Les placements non traditionnels, comme le capital-investissement ou l’immobilier, font preuve généralement de peu de liquidité, c’est-à-dire que le capital investi n’est pas facilement remboursable. Les instruments liquides non traditionnels fournissent un accès plus liquide aux stratégies et catégories d’actif non traditionnelles.

Investissement quantitatif
Une méthode de sélection des placements qui s'appuie sur une modélisation assistée par ordinateur et des algorithmes complexes afin d'identifier des titres répondant à certains critères définis d'avance.

Investisseur institutionnel
Un investisseur important, comme une caisse de retraite, une banque, un fonds commun de placement, une fondation et une dotation.


L

Levier d’exploitation
L'expression, en pourcentage, des coûts fixes d’une entreprise par rapport à ses coûts totaux.

Ligne du marché des capitaux
Sur un graphique, une ligne qui illustre l’attractivité de diverses catégories d’actif, lorsqu’elles sont comparées les unes aux autres dans l’univers des marchés des capitaux.

Liquidité
Un titre est liquide si on peut facilement l’acheter (pour les acheteurs) et le vendre facilement (pour les vendeurs) sur le marché libre.


M

Mandat
La stratégie d’investissement d’un fonds commun de placement.

Marché à risque
Conditions de marché dans le cadre desquelles les actifs à risque plus élevé se comportent généralement bien.

Marché averse au risque
Un contexte de marché dans lequel les catégories d’actif plus risquées obtiennent généralement de moins bons résultats.

Marché baissier
Une baisse du marché de 20 % ou plus au cours d’une période de deux mois.

Marché primaire
Le marché de capitaux sur lequel se fait le placement initial de titres; l’émetteur travaille avec une banque d’investissement pour déterminer les détails (notamment le prix d’offre initial) du produit.

Marché segmenté
Un secteur dans lequel ne règnent ni une entreprise dominante ni un groupe d’entreprises dominant. Les parts de marché sont réparties entre petites, moyennes et grandes entreprises.

Marge
S'entend du profit d’une entreprise.

Marge de sécurité
Lorsqu’un investissement est acheté à une valeur considérablement inférieure à sa valeur intrinsèque, la possibilité d’une chute de valeur de cet investissement est considérablement réduite.

Marge de taux
Le rendement excédentaire procuré par une obligation à taux variable relativement à une obligation à taux fixe.

Méthode ascendante
Le processus d’analyse et de sélection des titres qui est basé sur leurs données fondamentales.

Méthode d’approche axée sur le rendement absolu
Une méthode d’approche qui vise à atteindre un rendement cible donné, sans lien quelconque avec un indice de référence externe.

Méthode d’approche axée sur le rendement cible
Une méthode d’approche en placement qui vise un rendement donné au cours d’un cycle de marché complet.

Méthode descendante
Une méthode d’approche en matière de placement dans le cadre de laquelle les décisions de répartition de l’actif reposent entièrement ou partiellement sur l’analyse macroéconomique et l’analyse des marchés élargis.

Méthode sans contrainte
Une méthode d’approche en matière de placement qui n’est pas contrainte par l’indice de référence ou les exigences relatives aux pondérations d’autres catégories d’actif.

Modèle
Un système logiciel d’évaluation des titres.

Modèle de Black-Litterman
Combine les éléments du modèle d’évaluation des actifs financiers et la théorie de l’optimisation moyenne-variance.

Momentum
Une méthode d’approche qui investit dans des titres dont les prix suivent une trajectoire à la hausse.

Multi-crédit
Une approche qui investit dans les divers types d’instruments de crédit.

Multiple
Un ratio qui mesure la santé financière d’une société et qui indique combien les investisseurs sont prêts à payer pour acheter le titre de cette société.


N

National Financial Conditions Index (NFCI)
Cet indice mesure le degré de risque, de liquidité et d’endettement dans le système financier des États-Unis. Une valeur de zéro du NFCI indique que le système financier opère à des niveaux moyens de risque, de liquidité et d’endettement. Des valeurs positives de l’indice NFCI indiquent un resserrement des conditions financières par rapport à la moyenne, alors que des valeurs négatives indiquent un assouplissement des conditions financières par rapport à la moyenne.

Niveau d’endettement
Le montant de capitaux d’emprunts qu’une société affiche sur son bilan.

Non corrélé
Fait référence à des titres ou portefeuilles qui n’évoluent pas en tandem avec d’autres titres ou portefeuilles.

Non influencé par l’indice
Une méthode d’approche en matière de répartition de l’actif qui n’est pas liée aux pondérations de l’indice de référence.

Non liquide
Un titre qui ne peut pas être facilement négocié.

Normalisation de la politique monétaire.
Un effort par les banques centrales de ramener les taux d’intérêt à leur niveau normalisé.

Notation
Attribution d’une note à un émetteur, par une agence de notation comme Standard & Poor’s et Moody’s, à des fins d’évaluation de la qualité de son crédit. La notation prend habituellement la forme d’une série de lettres (p. ex., A, BBB, BBB-, BB+).


O

Obligation à coupon zéro
Voir Obligation coupons détachés, ci-dessous.

Obligation à rendement élevé
Un titre à revenu fixe qui affiche un risque plus élevé et un taux de rendement plus élevé relativement aux obligations de qualité (catégorie investissement). La notation des obligations à rendement élevé est inférieure à BBB (S&P) ou Baa (Moody's).

Obligation à taux variable de premier rang
Il s’agit d’une obligation assortie d’un coupon flottant (taux variable) qui est rajusté tous les trois mois, dotée du privilège de premier rang dans la structure du capital et garantie par les éléments d’actif de la société émettrice.

Obligation coupons détachés
Une obligation dont le principal et le coupon sont négociés séparément.

Obligation de sociétés
Un produit à revenu fixe dont l’émetteur est une société.

Obligation dim sum
Une obligation libellée en renminbi émise à Hong Kong.

Obligation souveraine
Une obligation émise par un gouvernement.

Obligations contingentes convertibles (CoCo)
Instrument à revenu fixe qui peut être, sous réserve de certaines conditions prédéfinies, converti en titre de participation.

Obligations structurées adossées à des emprunts (CDO)
Un regroupement titrisé de titres productifs de revenu, comme des hypothèques. Le regroupement de titres sert de garantie pour les détenteurs de titres.

Obligations structurées adossées à des prêts (CLO)
Une collection ou une « offre groupée » de prêts de sociétés qui sont offerts comme un titre productif de revenu. Les remboursements de ces prêts sont la source du revenu que les investisseurs tirent de leur placement.

Obligations vertes
Les obligations vertes sont des valeurs mobilières dont l’utilisation du produit sert exclusivement à financer des projets qui contribuent à la viabilité environnementale. Ces obligations sont émises par des gouvernements et des sociétés en vue de financer des initiatives dans les domaines du transport propre, de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique.

Opération d’arbitrage (« carry »)
L’arbitrage comptant-terme fait normalement référence à l’avantage net de détenir un actif.

Optimiste à l’égard du crédit
S’entend d’une perspective positive pour les placements en titres de créance.

Option
Une option est un instrument financier qui permet aux investisseurs de conclure une entente aux termes de laquelle une personne a le droit d’acheter (ou de vendre) une valeur mobilière à un prix spécifié que l’autre personne est obligée de vendre (ou d’acheter). Ces investisseurs se mettent d’accord sur les modalités de l’option, y compris le prix d’exercice et la période; certaines options peuvent être exercées dans un laps de temps déterminé (options américaines), tandis que d’autres ne sont exercées qu’à une date bien précise (options européennes).

Option d'achat
L’acheteur de l’option d’achat a le droit, mais pas l’obligation, d’acheter une valeur mobilière à un prix stipulé d’avance à la personne qui a vendu l’option. Ces investisseurs conviennent au préalable des modalités de l’option, notamment du prix d’exercice et de la période.

Option de vente
L’acheteur de l’option de vente a le droit, mais pas l’obligation, de vendre une valeur mobilière à un prix stipulé d’avance à la personne qui a vendu l’option. Ces investisseurs conviennent au préalable des modalités de l’option, notamment du prix d’exercice et de la période. En règle générale, les investisseurs achètent des options de vente comme assurance contre une baisse éventuelle du marché boursier. Un acheteur d’options de vente qui exerce les options en périodes de baisse du marché vend d’ordinaire des valeurs mobilières au vendeur de l’option de vente à un prix supérieur à la valeur marchande actuelle des valeurs mobilières vendues.

Option de vente position vendeur
La stratégie d’option de vente position vendeur consiste en la vente d’un contrat d’option de vente par un investisseur à un autre investisseur. L’acheteur de l’option de vente verse au vendeur un montant donné, appelé la prime, en contrepartie du droit de vendre les valeurs mobilières du vendeur de l’option à un prix stipulé d’avance et à une date prédéterminée ou avant cette date.


P

Panier de productivité
Une sélection de placements dans des entreprises qui vendent des solutions technologiques améliorant la productivité d’autres entreprises.

Part active
Une mesure de la gestion active qui indique, en termes de pourcentage, le degré auquel un portefeuille diffère de son indice de référence.

Période mobile
Fait référence à une série de mois consécutifs ou d’années consécutives. Par exemple, une période mobile de cinq années est une série de périodes de cinq années consécutives.

Perte
La chute actuelle ou potentielle de la valeur d’un placement.

Placement de croissance
Une stratégie de placement axée sur la recherche de titres dotés d’un potentiel de croissance élevée des bénéfices. Les investisseurs adeptes des placements de croissance cherchent généralement à obtenir des gains en capital supérieurs à la moyenne.

Placement de valeur
Une stratégie de placement qui vise à identifier et à acheter des titres qui se négocient à un prix inférieur à la véritable valeur (ou valeur intrinsèque) de la société. Le but étant de vendre à profit ces titres lorsque les prix du marché reflètent les valeurs intrinsèques.

Placement privé coté
Une action cotée qui fournit une exposition à des placements privés.

Placement quantitatif
Une méthode d’approche en matière de placement dans le cadre de laquelle des algorithmes sophistiqués et des modèles mathématiques sont appliqués en vue de découvrir des placements qui répondent à un ensemble défini de critères.

Placement non traditionnel
Un placement effectué dans une catégorie d’actif ou selon une stratégie d’investissement non conventionnelle.

Placement socialement responsable (PSR)
La pratique qui consiste à investir à la fois en vue d’en tirer un gain financier et d’encourager la responsabilité environnementale et sociale.

Placements multi-actifs
Le fait d’effectuer des placements dans de multiples catégories d’actif.

Placement systématique
Une méthode d’approche quantitative et modélisée en matière de sélection des titres.

Plein potentiel (économie)
Une économie qui s’approche de son plein potentiel (ou plein régime) est une économie qui progresse vers la pleine utilisation de ses capacités courantes.

Point de base
Un centième de un pour cent (0,01 %).

Point de vue interne
Fait référence au point de vue de l’ensemble de l’entreprise à l’égard de la méthode d’approche de placement à suivre et/ou des perspectives des marchés à considérer.

Politique budgétaire
Les mesures prises par un gouvernement pour influer sur l’orientation de l’économie (augmentation ou diminution des taux d’impôt, augmentation ou diminution des dépenses publiques).

Politique monétaire
Les mesures prises par la banque centrale d’un pays pour influer sur l’orientation de l’économie.

Politique monétaire accommodante
La politique d’une banque centrale qui cherche à relancer la croissance économique en facilitant l’accès au crédit par le truchement de taux d’intérêt bas ou réduits.

Politique monétaire axée sur la fragilité
Politique monétaire déterminée par un effort visant à stabiliser un système bancaire ou une économie fragile.

Politique monétaire neutre
Une politique d’une banque centrale qui est ni expansionniste ni restrictive.

Politique monétaire restrictive
Une politique d’une banque centrale caractérisée par des taux d’intérêt élevés ou en hausse dans le but de juguler une inflation beaucoup trop élevée.

Politique monétaire souple
Une politique d’une banque centrale caractérisée par des taux d’intérêt faibles ou en baisse dans le but de stimuler l’activité économique.

Politiques inflationnistes
Ce sont des stratégies budgétaires ou monétaires mises en œuvre par un gouvernement ou une banque centrale aux fins de l’expansion de l’économie, qui ont habituellement pour résultat d’augmenter l’inflation.

Portefeuille concentré
Un portefeuille qui contient un relativement faible nombre de titres sélectionnés à la suite d’une analyse minutieuse et rigoureuse.

Position défensive
Une position prise en matière de placement qui vise à protéger contre un événement ou des conditions qui pourraient avoir des effets défavorables sur une catégorie d’actif ou un marché.

Positions courtes
Voir Vente à découvert, ci-après.

Positions longues
La méthode d’approche conventionnelle en matière de placement, qui vise à dégager des rendements positifs à partir de titres dont la valeur s’apprécie.

Positions longues/courtes
Une méthode d’approche en matière de placement qui vise à dégager des rendements positifs seulement à partir de titres dont la valeur s’apprécie.

Positions longues seulement
Une méthode d’approche en matière de placement qui incorpore la prise de positions à la fois longues (acheteur) et courtes (vendeur).

Pratique indicielle déguisée
Pratique consistant à élaborer un portefeuille qui suit très étroitement l’indice de référence, tout en déclarant suivre une gestion active.

Premier appel public à l'épargne
Le processus en vertu duquel le capital d'une société, initialement détenu par des investisseurs privés, est inscrit en Bourse.

Préservation du capital
Fait référence aux mesures que prend un gestionnaire de portefeuille afin de prévenir la perte de capital au sein d’un portefeuille.

Prêts bancaires
Voir « Prêts de premier rang » ci-dessous.

Prêts de premier rang
Dans le cadre d’un contrat de prêt de premier rang, le prêteur a un droit prioritaire sur les éléments d’actif de l’emprunteur en cas de faillite. Ces prêts possèdent des taux variables qui sont rajustés à intervalles réguliers.

Prime de risque
Le rendement excédentaire prévu d’un investissement dans des actifs autres que sans risque.

Prix faible
Fait référence au prix d’un titre qui est soit stable soit en légère baisse.

Produit intérieur brut (PIB)
La valeur totale en dollars de tous les biens et services qu’un pays produit au cours d’une période donnée.

Profil de risque
Une mesure de risque propre à l’équipe mondiale d’actifs multiples de PineBridge Investments. Un score de 5 représente une évaluation baissière des marchés; un score de 1, une évaluation haussière.

Profil de rendement asymétrique
Fait référence à une situation dans laquelle le niveau de risque est de manière disproportionnellement plus élevé que le rendement prévu.

Protection contre le risque de perte en cas de baisse
Mesure de protection prise par un gestionnaire de portefeuille en vue de minimiser les pertes au sein du portefeuille en cas de baisse des marchés.

Protection contre un rachat anticipé
Empêche l’émetteur d’un titre remboursable par anticipation de rembourser le titre pendant une période donnée.


Q

Qualité de crédit
S’entend d’un niveau de certitude avec lequel un investisseur peut estimer qu'un emprunteur assumera ses obligations de remboursement.


R

Rachat d’actions 
Une opération par laquelle une société rachète auprès de ses actionnaires actuels les titres qu’elle a émis.

Rajustement de taux
Un nouveau taux de dividende dans le cas d’une action privilégiée qui diffère du taux de dividende d’origine ou précédent.

Ratio cours-bénéfice (C-B)
Importante mesure d’évaluation d’une action qui mesure le prix des actions d’une société par rapport à son bénéfice par action.

Ratio C-B prévisionnel
Un critère important de valorisation des actions qui mesure le prix des parts d’une société par rapport au bénéfice par action. Le ratio cours/bénéfice prévisionnel est calculé à l’aide des bénéfices anticipés plutôt que des bénéfices passés.

Ratio cours-flux de trésorerie (C-FT)
Importante mesure d’évaluation d’une action qui mesure le prix des actions d’une société par rapport à son flux de trésorerie disponible.

Ratio cours-valeur comptable (C-VC)
Importante mesure d’évaluation d’une action qui mesure le prix des actions d’une société par rapport à sa valeur comptable.

Ratio de capital
Fait référence au montant de capitaux propres qu’une institution financière détient relativement à ses activités de prêts et d’emprunts.

Ratio de couverture des intérêts
Indique la capacité d’une société à payer les intérêts sur le titre de créance qu’elle a émis.

Ratio de crédit
Ratio qui exprime la dette d’une entreprise en pourcentage de ses revenus.

Ratio de Sharpe
Une mesure communément utilisée du rendement ajusté en fonction du risque.

Ratio de Shiller (le ratio « CAPE »)
Une mesure d’évaluation boursière communément utilisée qui est calculée en divisant le cours boursier d’une société par la moyenne de ses bénéfices au cours des 10 années précédentes rajustée en fonction de l’inflation.

Ratio de Sortino
Un ratio utilisé pour mesurer le rendement d’un placement compte tenu d’un certain niveau de volatilité à la baisse.

Ratios d'endettement
Mesures financières qui permettent aux analystes de déterminer la capacité d’une société à rembourser ses dettes.

Réduction du bilan
Fait référence à l’intention de la Réserve fédérale des États-Unis de liquider les actifs qu’elle avait achetés à la suite de la crise financière de 2008 en vue de stabiliser le système financier et l’économie.

Réduction passive du bilan
Un type de réduction du bilan d’une banque centrale. Cela consiste pour la banque centrale à cesser de réinvestir le remboursement du principal des obligations arrivées à échéance qu’elle détient.

Réévaluation
Le fait de modifier l’évaluation ou la notation d’un titre.

Reflation
Fait référence à des politiques gouvernementales visant à minimiser la déflation et à augmenter la production économique, et par la même occasion, l’inflation. Peut également faire référence à une légère hausse de l’inflation après une période de faible inflation ou de déflation.

Relance budgétaire 
Une action ou une politique du gouvernement visant à encourager l’activité économique.

Relutif
Se dit d’une décision d’affaires qui améliore la rentabilité ou le potentiel de rentabilité d’une société.

Rémunération à honoraires (conseiller)
Une entente selon laquelle le conseiller financier est rémunéré directement par l’investisseur.

Rémunération à la commission (conseiller)
Une entente selon laquelle le conseiller financier est rémunéré indirectement par le biais de commissions versées par la société de fonds communs de placement, et non directement par l’investisseur.

Rendement à l’échéance
Le taux de rendement que l’investisseur tirera d’une obligation s’il la détient jusqu’à la date d’échéance.

Rendement ajusté en fonction du risque
La quantité de rendement générée par un investissement par unité de risque pris.

Rendement annualisé
Le montant moyen des gains réalisés par un investissement chaque année au cours d’une période donnée (le calcul assume la capitalisation des rendements annuels).

Rendement cumulatif
Montant total qu’un placement a gagné ou perdu au cours d’une période de temps.

Rendement des capitaux propres
Le montant des profits généré par montant en dollars des capitaux propres.

Rendement en dividendes
Ratio financier qui indique combien une société verse chaque année sous forme de dividendes par rapport au prix de son action. Le rendement en dividendes (ou taux de rendement des actions) est représenté en pourcentage et on peut le calculer en divisant le montant des dividendes versés au cours d’une année quelconque par action détenue par la valeur d’une action.

Rendements excédentaires
Les rendements au-delà de ceux de l’indice de référence.

Rendement total
Le rendement d’un placement qui comprend tout montant d’intérêts, de gains en capital, de dividendes et de distributions.

Répartition de l’actif dynamique
Une méthode de placement qui modifie la répartition de l’actif d’un portefeuille en réponse aux changements des conditions de marché.

Répartition de l'actif stratégique
La composition de l’actif neutre, de base ou à long terme d’un portefeuille de placements.

Répartition de l'actif tactique
Une méthode d’approche qui consiste à modifier la répartition de l’actif en fonction d’événements de marché ayant des effets immédiats.

Repli
Fait référence à la baisse de valeur d’un marché ou d’un titre.

Réserve liquide
Fait référence aux effets négatifs sur le rendement de détenir des montants de trésorerie non investis au sein d’un portefeuille.

Resserrement de la politique monétaire
Une politique d’une banque centrale qui vise à atténuer les pressions inflationnistes en réduisant l’accès au crédit au moyen du relèvement des taux d’intérêt.

Retour à la moyenne
La tendance des variables, telles que des prix ou des statistiques économiques, à retourner à une valeur moyenne historique.

Revenu d’exploitation
Fait référence aux bénéfices avant intérêts et impôts.

Revenu résiduel
Le montant du revenu net qui est supérieur au coût du capital.

Risque de change
Le risque que le rendement d’un placement soit réduit à cause de la variation des taux de change. Le risque est présent à chaque fois que vous investissez dans des titres non libellés dans la monnaie de votre pays.

Risque climatique
Le risque que les sociétés dont les activités contribuent aux changements climatiques ne possèdent pas des modèles d’affaires durables sur le plan financier à long terme.

Risque de crédit
Le risque qu’un émetteur soit dans l’incapacité de verser les intérêts ou de rembourser le capital pour des obligations qu’il a émises ou des prêts qu’il a accordés.

Risque de défaut de paiement
Fait référence à une société qui est dans l’impossibilité de respecter ses obligations financières envers les porteurs de ses obligations.

Risque de perte
La possibilité qu’un investissement puisse perdre de sa valeur.

Risque de surprise
Le risque d’effets néfastes imprévus sur un portefeuille.

Risque de taux d’intérêt
Le risque que la valeur d’un placement varie suite à un changement du niveau absolu des taux d’intérêt.

Risque extrême
Fait référence à la probabilité que la valeur d’un placement s’écartera de sa moyenne de plus de trois écarts-types.

Risque géopolitique
Le risque présenté par un événement politique important (p. ex., guerre, élection ou référendum litigieux) qui pourrait avoir des répercussions néfastes considérables sur les marchés financiers.

Risque idiosincratique
Un facteur de risque propre à une société, un secteur, un marché ou une région en particulier.

Risque lié à un événement
Le risque qu’un événement économique inattendu ou autre aura des incidences négatives sur la situation financière d’une entreprise.

Risque propre à un titre
Un facteur de risque qui est propre à un titre particulier.

Risque propre au bilan
Le risque que la faiblesse d’un bilan (p. ex., niveau élevé de dettes) puisse nuire aux résultats d’une société.

Risque propre au marché
Le risque qui est associé à un placement dans l’ensemble du marché, par opposition à un placement dans un titre particulier.

Risque propre au pays
Facteurs de risque économiques ou boursiers qui sont spécifiques à un pays en particulier.

Risque propre au refinancement (à la révision des prix)
Dans la cadre d’un contrat de prêt de premier rang, les emprunteurs ont la possibilité de refinancer le prêt en tout temps et sans pénalité; et c’est ce qu’ils font généralement lorsqu’ils constatent que les investisseurs disposent de fortes liquidités.

Risque propre au réinvestissement
Le risque que le produit d’un investissement (capital et intérêts) puisse être réinvesti, ou refinancé, à un taux plus faible.

Risque sans rendement
Un risque pour lequel il n’y aucun potentiel de rendement.

Rotation 
S’entend de la fréquence de négociation d’un titre dans le portefeuille.

Rotation sectorielle
Une stratégie d’investissement qui tente d’anticiper la performance des secteurs, c’est-à-dire ceux qui vont probablement se comporter le mieux, au fur et à mesure que le cycle économique progresse.

Rupture de cours
S’entend d’un cas où le titre se négocie en dessous de sa (juste) valeur intrinsèque.


S

Scénario de référence
Le scénario considéré comme étant le plus probable par le gestionnaire de portefeuille.

Secteur oligopolistique
Secteur dominé par un très petit nombre de sociétés.

Secteurs cycliques
Les secteurs dont le rendement est impacté par les fluctuations de la croissance économique.

Séculaire
Fait référence à une tendance à long terme.

Semi-logarithmique
Une échelle semi-logarithmique permet de représenter une grande quantité de points sur un graphique de taille limitée.

Sensible aux taux d’intérêt
Le degré de variation du prix d’un titre en fonction de la fluctuation des taux d’intérêt.

Sous-pondération
Attribution d’une pondération à une catégorie d’actif, un secteur, une région géographique ou un autre type de catégorie, qui est inférieure à la pondération attribuée par l’indice de référence.

Stratégie 130/30
Une méthode d’approche en matière de placement qui consiste à prendre des positions longues représentant 130 % de l’actif du fonds, et des positions courtes représentant 30 % de l’actif du fonds.

Stratégie axée sur les résultats
Une méthode d’approche en placement qui cherche à atteindre un rendement cible positif donné, plutôt que de faire simplement mieux qu’un indice de référence (ce qui, dans certains cas, peut se traduire par un rendement négatif).

Stratégie d’options
Une stratégie utilisée par un gestionnaire de portefeuille pour gérer le risque de portefeuille et/ou générer un taux de rendement au moyen d’options.

Stratégie d’options d’achat couvertes
Cela implique la vente d’options d’achat sur des valeurs mobilières que l’investisseur possède déjà. En règle générale, un investisseur aura recours à cette stratégie lorsqu’il ou elle considère que ces valeurs mobilières n’augmenteront probablement pas de manière appréciable durant la période de validité du contrat d’option.

Stratégie de placements à revenu fixe mondiaux sans contrainte
Une approche qui a la souplesse de faire des placements dans n’importe quelle catégorie d’actif à revenu fixe dans n’importe quelle région du globe.

Stratégie des haltères
Fait référence plus communément à une stratégie de placement en titres à revenu fixe qui consiste à répartir l’actif du portefeuille entre 50 % d’obligations à long terme et 50 % d’obligations à court terme. Cette expression peut également faire référence à toute stratégie qui répartit l’actif du portefeuille entre 50 % de titres à risque plus faible et 50 % de titres à risque plus élevé.

Stratégie globale de base
Approche conventionnelle à l’égard des placements à revenu fixe qui tend à faire des répartitions statiques à divers secteurs et catégories d’actif à revenu fixe.

Stratégie longue-courte (ou acheteur-vendeur)
Une méthode d’approche en placement qui incorpore la prise de positions à la fois longues (acheteur) et courtes (vendeur). Les positions longues dégagent des rendements positifs lorsque les prix augmentent, alors que les positions courtes dégagent des rendements positifs lorsque les prix des titres vendus à découvert diminuent.

Stratégie neutre au marché
Une méthode d’approche en matière de placement qui intègre à la fois des positions longues et courtes en vue d’avoir peu, ou pas, d’exposition nette aux fluctuations du marché large.

Stratégie toutes capitalisations
Une stratégie d’investissement qui consiste à effectuer des placements dans toutes les catégories de capitalisation boursière. La capitalisation boursière fait référence ici à la valeur totale des actions en circulation d’une société.

Structure du capital
Fait référence à la manière dont une société finance ses activités d’exploitation; en d’autres termes, comment la société attribue les capitaux propres et les capitaux d’emprunt sur son bilan.

Surpondération
Une position surpondérée signifie qu’un investisseur ou un gestionnaire de fonds d’investissement attribue une pondération à une catégorie d’actif, un secteur, une région géographique ou un autre type de catégorie, qui est supérieure à la pondération attribuée par l’indice de référence.

Swap de taux d’intérêt
C’est un instrument dérivé utilisé pour gérer les effets de la fluctuation des taux d’intérêt.

Swap de taux d’intérêt, taux fixe contre taux variable
C’est un instrument dérivé utilisé pour gérer les effets de la fluctuation des taux d’intérêt. Il s’agit d’un accord entre deux parties qui conviennent d’échanger des flux d’intérêts, dont l’un est basé sur un taux d’intérêt fixe et l’autre est basé sur un taux d’intérêt variable.


T

TACH émis par une agence
Un titre adossé à des créances hypothécaires (TACH) dont l’émetteur est une agence gouvernementale ou un organisme affilié.

Taux à 10 ans
Fait référence au taux de rendement de l’obligation du Trésor américain à 10 ans.

Taux CDOR (Canadian Dollar Offered Rate)
Le taux de référence des acceptations bancaires à échéances égales ou inférieures à un an.

Taux courts
Fait référence aux taux d’intérêt à court terme.

Taux d’intérêt normalisés
Le niveau des taux d’intérêt à long terme en supposant une économie saine et des niveaux d’inflation ciblés. Le niveau « normal » des taux d’intérêt est actuellement considéré par de nombreux économistes et analystes comme étant considérablement moins élevés que par le passé.

Taux d’intérêt réel
Taux d’intérêt dont l’épargnant bénéficie après avoir pris en compte l’inflation.

Taux de rétention
S’entend du taux auquel une entreprise retient ses clients.

Taux de défaut pondéré en fonction de la valeur nominale
Exprime en pourcentage le nombre d’émetteurs qui se trouvent en défaut de paiement sur leurs obligations.

Taux de financement à un jour
Le taux d’intérêt que les banques pratiquent pour se consentir mutuellement des prêts à un jour.

Taux de flux de trésorerie disponible
Un ratio qui mesure le flux de trésorerie disponible par action par rapport au prix du marché par action.

Taux de rendement
C’est le montant des gains réalisés par un titre à revenu fixe.

Taux de rendement nominal
Le taux d’intérêt ou taux de coupon stipulé d’une obligation.

Taux de rendement obligataire
Le montant des intérêts réalisés par un titre à revenu fixe.

Taux de rendement réel
Taux de rendement total dont l’épargnant bénéficie après avoir pris en compte l’inflation.

Taux des fonds fédéraux
Fait référence au taux d’intérêt fixé par la Réserve fédérale des États-Unis.

Taux directeur
Le taux d’intérêt établi par la banque centrale d’un pays.

Taux LIBOR
Taux interbancaire offert à Londres (LIBOR ou ICE LIBOR [Intercontinental Exchange London Interbank Offered Rate]) considéré dans le monde entier comme un taux standard pour des prêts à court terme entre institutions.

Titre à bêta élevé
Un titre dont le profil de volatilité est très semblable à celui du marché dans son ensemble.

Titre à faible bêta
Un titre dont le profil de volatilité est différent de celui du marché dans son ensemble.

Titre adossé à des créances hypothécaires (TACH)
Il s’agit d’un titre garanti par des hypothèques sur des biens immobiliers résidentiels.

Titre adossé à des créances hypothécaires commerciales (TACHC)
Il s’agit d’un titre garanti par des hypothèques sur des biens immobiliers commerciaux.

Titre adossé à des créances mobilières (TACM)
Il s’agit d’un titre garanti par des actifs comme des prêts ou les créances d’une société.

Titre assimilable à une obligation
Une action offrant des rendements stables et relativement prévisibles ainsi que des dividendes élevés. Du fait de leur sensibilité à la variation des taux d'intérêt, les substituts d'obligations tendent à enregistrer des contre-performances lorsque ceux-ci augmentent.

Titre cyclique
Titres dont les prix sont influencés par les expansions et contractions économiques.

Titre de créance court
Un instrument de créance doté d’une période d’échéance égale ou inférieure à cinq ans.

Titre de créance de marché émergent
Un titre de créance émis par une société ou un gouvernement d’un pays émergent.

Titre de créance de premier rang
Le titre de créance de premier rang est un élément de passif qui doit être remboursé en priorité en cas de faillite.

Titre de créance en devise forte
Obligations émises par des gouvernements dans les marchés émergents et libellées dans la devise d’un marché développé liquide, le plus souvent en dollar américain.

Titre de créance en devise locale
Obligations émises par des gouvernements dans les marchés émergents et libellées dans la monnaie nationale du pays.

Titre de créance intermédiaire
Un instrument de créance doté d’une période d’échéance comprise entre cinq et 10 ans.

Titre de créance long
Un instrument de créance doté d’une période d’échéance égale ou supérieure à 10 ans.

Titre de croissance
Il s’agit de titre d’une société qui devrait bénéficier d’une croissance des bénéfices supérieure à la moyenne. Les titres de croissance ne versent habituellement pas de dividende, mais au contraire réinvestissent les bénéfices pour alimenter la croissance de la société.

Titre de qualité (catégorie investissement)
Un titre de créance d’excellente qualité assorti d’un faible risque de défaut. Les instruments de qualité sont cotés BBB et au-dessus.

Titre de société à grande capitalisation
Une société dont la capitalisation boursière est supérieure à 5 milliards $.

Titre de société à moyenne capitalisation
Une société dont la capitalisation boursière est comprise entre 2 milliards $ et 5 milliards $.

Titre de société à petite capitalisation
Une société dont la capitalisation boursière est comprise entre 300 millions $ et 2 milliards $.

Titre de valeur
Titre qui se négocie à un prix inférieur à la véritable valeur, ou valeur intrinsèque, de la société.

Titre défensif
Un titre dont le mouvement de son prix n’est pas généralement lié aux hauts et bas du cycle économique. C’est l’opposé d’un titre cyclique.

Titre du Trésor protégé contre l'inflation (TIPS en anglais)
Un bon du Trésor garanti par le gouvernement des États-Unis qui protège l’investisseur contre l’inflation parce que la valeur nominale du bon est rajustée en fonction du taux de l’inflation.

Titre procyclique
Titre dont les prix évoluent en tandem avec le cycle économique.

Titre sous-évalué
S’entend d’un cas où le titre se négocie en dessous de sa (juste) valeur intrinsèque.

Titres de créance des marchés émergents 
Un titre de créance émis par un pays émergent.

Tranche
Une partie ou portion de l’émission d’un titre de créance. Les tranches supérieures ou de premier rang présentent habituellement moins de risque et un rendement moins élevé, alors que les tranches inférieures offrent un potentiel de revenu plus élevé mais aussi des niveaux de risque plus élevés.


U

Univers
La totalité des opportunités au sein d’une catégorie d’actifs ou sur un marché spécifique.

Univers des titres de créance des marchés émergents
La totalité des occasions de placement en titres à revenu fixe dans les marchés émergents.


V

Valeur actualisée des flux de trésorerie
Une mesure qui permet de calculer la valeur actuelle des futurs flux de trésorerie prévisionnels.

Valeur comptable
La valeur de l’actif net d’une société.

Valeur intrinsèque
Valeur marchande reflétant la juste valeur d’une entreprise.

Valeur liquidative
La valeur par part d’un fonds commun de placement, calculée en prenant le prix du marché de l’ensemble des positions du fonds, en déduisant le passif et en divisant le résultat par le nombre de parts en circulation.

Valeur nominale
La valeur faciale d’un titre de créance.

Valeur relative
Pour déterminer la valeur relative d’une obligation, il faut noter l’évaluation de l’obligation relativement à l’indice de référence du secteur et à d’autres émetteurs du même secteur.

Vent arrière
Expression qui fait référence à une condition favorable pour des investissements en particulier ou pour le marché dans son ensemble.

Vent contraire
Expression qui fait référence à des conditions défavorables pour le marché des placements.

Vente à découvert
Une stratégie d’investissement qui vise à générer un rendement positif en tirant parti de la baisse du prix d’un titre. Dans le cadre d’un contrat de vente à découvert qui se conclut comme prévu, l’épargnant vend immédiatement sur le marché libre les actions d’un titre qui ont fait l’objet d’un prêt par un courtier; lorsque le prix des actions a baissé, l’épargnant achète le même nombre d’actions sur le marché libre et les remet au courtier. Le profit de l’épargnant est la différence entre le produit de la vente des actions et le montant payé pour leur achat ultérieur, moins les coûts de transaction et de prêt. Le recours à certains types d’instruments dérivés procure aux épargnants la même exposition que la vente à découvert; dans ce cas-là, il n’est pas nécessaire d’emprunter, de vendre et de racheter des titres matérialisés.

Vente forcée (d’une action)
Une exigence, permise en vertu de certaines dispositions contractuelles, qui veut qu’un actionnaire minoritaire doit vendre ses titres soit aux actionnaires majoritaires soit à la société.

Ventes techniques
Le fait de vendre des titres en se basant sur les résultats d’une analyse technique.

Volet
Un segment du portefeuille d’un fonds commun de placement.


W

Western Canadian Select
La principale référence du prix du pétrole brut canadien.

West Texas Intermediate
La principale référence des prix du pétrole brut.